Les prix de l’immobilier et le confinement font ils bon ménage ?

Immeuble de logements

Souvenez-vous c’était en mars dernier, la France entière sous cloche, contrainte d’être confinée à cause du virus COVID-19. Coup dur pour le secteur de l’immobilier qui a été fortement freiné.

Quelques mois plus tard, le scénario se répète puisque la France entière est de nouveau confinée. Bien que cette fois-ci, le confinement soit plus souple, le secteur de l’immobilier a de nouveau pris un coup. En effet, les agences immobilières sont fermées et les visites ne peuvent se faire que de façon virtuelle ce qui ne rassurent pas du tout les investisseurs.

Une chose est sûre, à cause la crise sanitaire, les transactions immobilières ont chuté en 2020 !

Mais quelle a été la tendance des prix de l’immobilier en France, durant ces deux périodes de confinement difficilement vécues par le secteur ?

Le logement français a connu une augmentation des prix lors du deuxième trimestre 2020 d’une moyenne de 5,7% sur l’ensemble du territoire. Mention spéciale pour l’île de France qui a connu la plus grosse augmentation avec 6,6%. Vous l’aurez compris, la baisse des prix n’est donc pas à envisager. Ceci n’est pas une nouvelle agréable à entendre d’autant plus que les crédits immobiliers sont accordés de manière plus stricte par les banques malgré un taux des crédits à la baisse.

Cependant, la hausse des prix au second trimestre ne serait pas due au confinement puisqu’elle témoigne de ce qui a eu lieu avant. C’est depuis 2016 que l’on constate une hausse des prix constante dans l’immobilier français et notamment en ce qui concerne les appartements. L’immobilier notaire rapporte même qu’entre 2000 et 2008, les prix du logement ont augmenté de 115% en France comprenant le logement neuf et ancien.

Le second confinement ne montre pas de signe d’une évolution à la hausse des prix de l’immobilier, mais plutôt un ralentissement des transactions. 

Force est de constater que le confinement n’est pas un facteur qui influe sur l’augmentation ou la baisse des prix de l’immobilier en France. En effet, la tendance de l’augmentation des prix de l’immobilier notamment en Île de France se poursuit depuis quelques années maintenant. Cependant, comme on le dit souvent, il ne faut pas faire d’un cas une généralité. Il y a bien sûr des endroits en France où les prix de l’immobilier sont plus attractifs et connaissent même une baisse.

Parmi ces endroits, nous pouvons citer la ville de Lille avec une baisse de 1,5% ou encore Amiens avec une baisse de 3,5%.

https://www.leblogpatrimoine.com/immobilier/prix/une-hausse-spectaculaire-des-prix-de-limmobilier-avant-le-confinement.html

https://www.immobilier.notaires.fr/documents/NotesImmobilieres/Note_conjoncture_immobiliere_NDF_47_avril_2020.pdf

https://immobilier.lefigaro.fr/annonces/edito/acheter/les-prix-de-l-immobilier/prix-immobiliers-quelles-sont-les-villes-gagnantes

Et si vous voulez faire des économies, pensez à la construction maison basse consommation à découvrir ici : https://www.avis-csf.fr/la-maison-basse-consommation-le-defi-daujourdhui/

 

 

Laisser un commentaire