Icône euro

La place du logement dans le budget 2021 de l’Etat.

Le logement a été le grand oublié du plan de relance de l’économie, France Relance. Jean Castex, premier ministre, a présenté ce plan début septembre.  Il ne voit la relance du logement que sous l’angle de la rénovation énergétique. Le plan France Relance ne prévoit rien pour le logement neuf. Nous allons voir ce qui est envisagé dans le budget pour le logement en 2021.

La place du logement dans le budget 2021

Le projet de budget 2021, présenté trois semaines après France Relance, ne change rien. La priorité du gouvernement reste la rénovation énergétique des bâtiments, avec « MaPrimRénov’ ». Cette nouvelle aide financière, déjà présente dans France Relance, voit son budget passer de 690 millions d’euros à 740 millions. L’aide est assortie d’une prime de deux milliards sur deux ans. « MaPrimrénov », lancée en début d’année, remplaçait le Crédit d’impôt pour la Transition Energétique (CITE) et des primes de l’ANAH. Il sera étendu à tous les propriétaires (occupants et bailleurs) ainsi qu’aux syndics de copropriété.

Rien pour la construction de logements neufs.

C’était déjà le grand absent du plan de relance. La politique du logement ne passe pas par la relance de cette activité. La baisse du nombre de permis de construire était de 6,5 % en 2018 et de 3,3 % en 2019. L’année 2020 s’annonce pire avec un arrêt des chantiers pendant plusieurs mois. La demande de permis de construire est en baisse de 20 % sur les 7 premiers mois de l’année. Pourtant, le besoin de constructions de logements neufs est énorme. Il faut chaque année construire 400 à 500 000 logements pour répondre à la demande.

L’Aide Personnalisée au Logement dans le budget

L’annonce de la réforme des APL a provoqué énormément de bruit. L’aide personnalisée, qui existe depuis 1977, concerne près de 3 millions de personnes, pour un budget de 8 milliards d’euros. Trois ans après, cette aide pour le logement de plus modestes n’est toujours pas réformée. Cette réforme consiste à adapter l’APL au montant des revenus des ménages, en temps réel et non en décalé. Les économies que devaient engendrer cette réforme ne sont plus à l’ordre du jour, la crise du Covid devant faire augmenter le nombre de personnes susceptibles de bénéficier de ces aides.

Et côté recettes ?

Il est plus facile de construire un budget de dépenses qu’un budget de recettes. Pour financer ces dépenses, le gouvernement va puiser dans les réserves d’Action Logement. Né en 2016 de la fusion de plusieurs acteurs dans le financement du logement par les entreprises, cet organisme bénéficié d’un trésor de guerre colossal. Pas d’actionnaire, une gouvernance conjointe des syndicats patronaux et syndicats de salariés, une lecture simple des comptes, 83 milliards d’actifs, une trésorerie de 4,2 milliards… Autant d’arguments qui vont pousser l’Etat à ponctionner un milliard d’euros en 2021, après un premier prélèvement de 500 millions en 2020.

A lire : La politique du logement sous Emmanuel Macron. Où en est-on ?

Pour en savoir plus sur les aides au logement : Les aides au logement

Sources : Ministère des finances – MaPrimRenov,

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

1 réflexion sur “La place du logement dans le budget 2021 de l’Etat.”

  1. Ping : La délocalisation en région des finances publiques entre dans le vif - %

Les commentaires sont fermés.