Le président Macron a annoncé lors de son allocution du 16 mars que le service de santé des armées et l’armée de l’air vont venir en renfort des hôpitaux civils du Grand Est.

Un hôpital de campagne sera déployé, sous la forme d’un Elément Militaire de Réanimation de 30 lits. Cet EMR sera mis en place par le régiment médical (RMED) basé au camp de la Valbonne dans l’Ain. Pour le moment, nous ne savons pas quel est le délai de déploiement de ce renfort médical.

Le déplacement des malades des plus affectées, annoncé aussi par le Président, sera fait par l’armée de l’air. Elle dispose de Modules de Réanimation pour Patient à Haute Elongation d’Evacuation. Ces kits MORPHEE équipent certains avions de l’armée de l’air. Ils servent surtout à évacuer nos soldats blessés sur les théâtres d’opération. L’intérêt de kit dans la crise actuelle est de transporter des malades vers des hôpitaux ayant des capacités d’accueil.

L’armée dispose d’autres moyens qu’elle mettra en renfort de la société civile, en fonction des besoins.

@crédit photo : armée de l’air