Conseiller adhérente

Faut-il utiliser un crédit renouvelable ?

Souvent pointés du doigt comme responsable du surendettement, faut-il alors utiliser un crédit renouvelable ?

Avis CSF – Pas un article dans la presse sans que le crédit renouvelable ne soit accusé d’être le facteur explicatif du surendettement en France. Comme toujours la réalité est plus nuancée. Pour autant, il faut reconnaître que son fonctionnement est incitateur à l’utilisation puisqu’il est disponible à tout moment, en totalité ou en partie. Son principe repose sur le fait de se voir prêter une somme d’argent utilisable à tout moment par l’emprunteur, sur la totalité ou seulement sur une partie du capital alloué. Les mensualités remboursées se rajoutent au montant utilisable. Exemple : vous obtenez un crédit renouvelable de 10 000 euros. Vous utilisez 6 000 €. Les 4 000 € restants vont se transformer en 4 100 € après le remboursement de votre première mensualité de 100 € et ainsi de suite au fil de vos remboursements.

Autre point reproché, son coût. L’utilisateur paie au prix fort la facilité de cette ligne de trésorerie qu’il utilise avec une grande liberté. Son taux est plus important que celui d’un prêt à la consommation classique.

L’avis du CSF est d’utiliser un crédit renouvelable en étant très vigilant.  Car il faut reconnaître qu’il rend un certain nombre de services : il est rapide d’utilisation et permet d’obtenir des fonds sans avoir à en justifier l’usage. Il convient de préférer des formules qui obligent le titulaire à rembourser sa première utilisation avant de re-consommer une deuxième. A noter que le législateur a encadré ce type de prêt avec obligation pour les prêteurs de proposer une solution de crédit à la consommation classique à partir d’une certaine somme.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du CSF : https://csf.fr/jcms/mle_841/le-credit-renouvelable-credit-global

Egalement sur le sujet : Faut-il se méfier des crédits en magasin ?

Partagez cet article !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email